La rencontre amoureuse à l’ère numérique : une longue histoire !


Désormais, la rencontre en ligne sonne comme une évidence pour la nouvelle génération qui a appris à trouver l’amour sur les réseaux sociaux et les app’ de Dating les plus populaires. Les seniors ne sont pas en reste, avec une activité intense en ligne, et les femmes sont de plus en plus nombreuses à trouver leur compte via ces rencontres d’un nouveau genre.

Pourtant, la rencontre en ligne et ses applications sont souvent critiquées, avec l’argument qu’elles monétisent le célibat et l’amour. Un argument pourtant peu recevable, et qui est loin d’être une nouveauté !

rencontres amoureuses

Entremetteuses, petites annonces et applications de rencontres

On peut remonter de quelques siècles dans le passé pour retrouver des traces de systèmes facilitant les rencontres. On pense par exemple aux agences matrimoniales, dans lesquelles un homme ou une femme venait déposer leur dossier afin d’être proposé à une personne à la recherche de critères précis. Déjà à l’époque, le fait de gagner de l’argent en facilitant les rencontres semblaient mal vu par les plus traditionalistes.

Dans le même genre, les entremetteuses, dont le métier n’était autre que de faire convoler deux jeunes gens peut-être trop timides pour le faire.

On a eu ensuite la période des petites annonces, qui a perduré pendant plusieurs décennies avant l’avènement des sites de rencontres en ligne, dont elles sont les véritables précurseurs. Publiées dans les journaux ou des revues spécialisées, elles sont l’équivalent du profil que l’on trouve désormais communément sur les plateformes de rencontres. Sauf qu’à l’époque, on ne se vantait pas de passer par des petites annonces pour trouver l’amour.

Avec des sites de rencontre en ligne désormais bien installés et des applications de plus en plus populaires chez les célibataires de France, on pourrait penser que leur utilisation est une évidence pour tous. Et pourtant, certains les blâment encore !

petite annonce amoureuse

La rencontre en ligne sous le feu des critiques

Tous les systèmes payants qui ont existé pour faciliter la mise en relation entre deux personnes ont suscité la polémique. Beaucoup y voyaient la fin de l’amour traditionnel, né d’un coup de foudre ou d’une rencontre idyllique dans un cadre romantique.

D’autres dénoncent le cynisme de ces plateformes, accusées de jouer sur la détresse amoureuse de leurs membres pour leur faire croire qu’ils trouveront l’amour du jour au lendemain.

Il faut rappeler que si les rencontres en ligne restent très efficaces, avec 1 couple sur 10 qui se rencontrent de la sorte, elles ne détrônent en rien les romances plus classiques. De nombreux amoureux tombent dans les bras de l’autre au travail ou à la fac (environ 25 %) ou suite à une rencontre par l’intermédiaire de proches (15%).

Il ne s’agit donc pas de concurrencer l’amour traditionnel mais plutôt d’offrir une alternative viable et efficace à ceux qui ne peuvent pas trouver l’amour dans le cadre de leur vie quotidienne. Et dans cette optique, on ne peut que vanter leur efficacité et les possibilités qu’elles offrent.

Une façon nouvelle de vivre sa vie amoureuse

L’arrivée des applications de rencontres à bouleversé les codes de la rencontre chez les plus jeunes en leur offrant un choix qui semble infini. Les 20-30 ans sont donc plus aptes à assumer leurs envies, à consommer l’amour comme un produit, tel qu’il est présenté par les campagnes marketing de nombreuses plateformes.

Mais cette consommation est positive, quand on voit ce qu’elle engendre : une plus grande liberté sexuelle, plus aucune raison d’avoir honte de fréquenter ce type de plateformes, une solution efficace pour faire un maximum de rencontres que ce soit pour des rencontres éphémères, pour les plans sérieux ou pour refaire sa vie passé un certain âge.

Quand on sait que faire des rencontres permet de rester en bonne santé, on ne peut que saluer l’avancée de la technologie qui permet cette évolution de la rencontre. Il y aura toujours des médisants, mais peut-être est-ce parce qu’ils n’ont pas trouvé l’âme sœur ?!

      Commenter