Orthographe et succès en ligne : un lien évident pour des rencontres réussies !


Adopte un mec, le célèbre site de rencontre sur lequel les femmes viennent faire du shopping d’hommes en ligne, vient de mener une étude sur le comportement des utilisateurs et des utilisatrices et leur manière de réagir face à l’orthographe. Le résultat est sans appel : les femmes n’apprécient pas que les hommes leur envoient des messages avec des fautes !

fautes T9

Les fautes sur les sites de rencontre en ligne détruisent vos chances de succès

Quand on utilise un site de rencontre, les échanges se font principalement à l’écrit, via messages interposés ou sur un chat live. Si la description de profil et les photos d’un membre ont une importance capitale dans la mise en relation initiale, d’autres critères entrent en compte par la suite. Parmi eux, l’orthographe semble avoir une place à part pour les femmes !

Comme le met en relief cette étude d’Adopte un Mec (lire notre avis), les femmes accordent une grande importance à la qualité écrite des messages envoyés. Il suffit d’analyser les taux de réponse entre un message sans faute et un message contenant des erreurs grammaticales et orthographique pour avoir une idée de la différence de résultats obtenus.

Un message parfaitement écrit permet à celui qui l’envoie d’obtenir un rendez-vous dans 60 à 70% des cas ! En revanche, un message contenant des fautes réduit les chances de rendez-vous à moins de 30%. On comprendre l’importance de soigner sa description de profil Meetic, Tinder, etc…  (on liste ici les erreurs à ne pas faire), tout autant que chacun des messages envoyés.

Mais pourquoi est-ce si important ?

Pourquoi l’orthographe est si importante quand on envoie des messages ?

Le fait de recevoir un message bien écrit est le signe évident que la personne qui l’a envoyé à pris le temps de réfléchir aux mots utilisés, qu’elle s’est relue et qu’elle n’a donc pas envoyé le message dans la précipitation ou l’indifférence.

C’est donc un gage de motivation qui assure, et qui permet à une femme de se dire qu’elle n’est pas forcément un profil parmi tant d’autres, mais bien l’élue potentielle de votre cœur. A une époque où les échanges virtuels font la part belle au langage SMS et aux abréviations en tout genre, recevoir un message correctement orthographié fait plaisir.

En France, selon des chiffres du ministère de l’Éducation nationale, le nombre de fautes de Français a augmenté de près de 70% en l’espace de 30 ans ! Une véritable catastrophe pour la jolie langue française, imputable à la démocratisation du langage T9 (avec l’apparition des SMS à l’époque limités dans un forfait, qui poussait donc à réduire les textes à leur minimum), aux réseaux sociaux qui laissent les gens s’exprimer sans aucun contrôle de l’orthographe, ce qui permet la diffusion toujours plus vaste d’erreurs grammaticales et d’abominations orthographiques, mais également à une baisse des amateurs de lecture, un loisir aidant pourtant à améliorer son écriture.

Face à ce triste constat, ceux qui savent écrire peuvent toutefois se réjouir : vous pourrez cartonner sur les meilleurs sites de rencontres !

site rencontre faute orhographe

Plus d’excuses pour mal écrire en 2019 !

Si vous prenez le temps de rédiger un premier message de qualité (comme sur Meetic) sur un site sérieux, voire sur une plateforme de rencontre coquine, vous multiplierez donc par 2 vos chances de faire une rencontre rapidement. Les plateformes mettent de nombreux outils à disposition pour vous aider à obtenir des rendez-vous, mais ils ne peuvent pas tout faire à votre place !

Il est donc important de prendre le temps d’écrire un message sans faute, que vous devrez relire et pourquoi pas soumettre à l’un des nombreux correcteurs orthographiques disponibles gratuitement en ligne. Les quelques secondes que vous consacrerez à ce contrôle vous aideront à améliorer vos résultats amoureux.

Pas besoin d’être Molière ou Prévert, mais soigner votre plume et écrire de belles phrases vous aidera à trouver des partenaires plus facilement ! Cela en vaut la peine, non ?

      Commenter